Après le bain

Cet ébrouement, commun à tous les mammifères, est particulièrement impressionnant chez les ours, bruns ou polaires. Suite à leur puissant mouvement de rotation, les gouttelettes d'eau s'échappent de leur fourrure à une rapidité remarquable, les laissant presque aussi secs qu'avant d'entrer dans l'eau.